Association des Amis des Forêts
de Versailles et Fausses-Reposes

AccueilAu delà...Fédération nationale des Amis des forêtsJournée FNSAF du 28 septembre 2018

   Journée FNSAF du 28 septembre 2018



12 octobre, par Pierre Desnos

28 septembre 2018. Journée organisée par la Fédération nationale des
sociétés amies des forêts (FNSAF), à Rambouillet.

Le thème retenu cette année : « Application du Programme national de la
forêt et du bois aux régions ». La politique forestière française est
complexe, parce que les forêts sont le reflet des écosystèmes
régionaux. Les peuplements d’Île de France ne ressemblent pas à ceux
des montagnes ou d’Aquitaine. Il est cependant indispensable de connaitre
les capacités des forêts lorsqu’il s’agit d’approvisionner les
industries du bois (sciage, panneaux, meubles…).

Madame Guesdon, sous-directrice à la filière bois, est venue nous
présenter ce programme, et ses développements régionaux.
Ce programme est construit pour les années à venir (2016-2026), avec
quatre objectifs principaux :

  • Augmenter la production de bois de la France, par une bonne gestion des forêts
  • Intégrer les attentes des citoyens, la forêt est aussi lieu de récréation, lieu de paysage,
  • Prise en compte du changement climatique
  • Organiser le secteur de la transformation industrielle des bois en France
    La forêt française est composée majoritairement d’essences feuillues
    (chêne, hêtre, châtaignier) quand l’industrie demande des essences
    résineuses (sapin, épicéa, pin), plus légères dans leur emploi en
    construction.
    Ont été abordées en particulier les notions de productivité biologique
     : la croissance des peuplements forestiers est mesurée, et nous savons
    maintenant que la récolte est loin de leur capacité. C’est une notion
    difficile à transformer en capacité industrielle.

Le relais a été pris par Sylvain Ducroux, ingénieur forestier à
l’Office national des forêts, qui nous a présenté le devenir des
forêts de l’État en Île de France, dans le cadre de ce programme et
d’une sylviculture évoluant vers la futaie irrégulière. Et nous le
savons, l’exploitation des bois sera maintenant gérée directement par
l’Office national des forêts et non plus par des exploitants forestiers.

Le dernier intervenant, Monsieur François d’Amécourt, est le
représentant des forestiers privés. On retrouve dans le secteur privé
les mêmes problèmes de sylviculture, de récolte, de choix d’essences,
auxquels s’ajoutent les « tracasseries » administratives.

L’après-midi était ludique : visite de la laiterie de la Reine et le
propos formateur de cet établissement, suivie de celle du Pavillon des
coquillages et le souvenir de madame de Lamballe. La fin de la journée
était réservée au repas de la meute au chenil de l’équipage de
Bonnelles.

Le texte du Programme national de la forêt et du bois 2016-2026 est
disponible sur le site du Ministère de l’agriculture.

Texte : Marie-Jeanne Lionnet