Association des Amis des Forêts
de Versailles et Fausses-Reposes

  • La lande entre le Grand Canal et Saint-Cyr
  • Fausses-Reposes sous la neige
  • L'automne pointe le bout de son nez
  • La lumière filtre dans les sous-bois
  • L'étang de la Geneste
  • Le long de la route de l'Impératrice
  • Entrée du haras de Jardy par la route de l'Impératrice
  • Dans les Haras
  • La nuit tombe...
  • Entrée des Haras par le Boulevard de Jardy

    Derniers articles parus


    Disparition de notre président d’honneur Jacques Leport
    27 janvier, par Pierre Desnos

    Notre ami Jacques Leport est décédé le vendredi 12 juillet 2013 à l’âge de 93 ans.

    Co-fondateur de notre association avec Paul-Louis Tenaillon en décembre 1974, tous deux élus de Versailles et ardents défenseurs des massifs forestiers entourant la Cité royale, Jacques Leport a présidé aux destinées de notre association pendant plus de trois décennies. C’est sous son impulsion que le dossier de classement de la forêt de Fausses-Reposes a été établi dans les années 1980, nous n’oublierons donc pas qu’il fut l’artisan fondamental de la protection de ce massif (classé en forêt de protection en 2007). Notre gratitude à son égard est immense, tant pour son engagement en faveur de nos forêts que pour les valeurs humaines qu’il a défendues avec constance et gentillesse. A son épouse Thérèse et à ses enfants, ses petits-enfants et arrière-petits-enfants, nous renouvelons notre témoignage d’amitié et de profonde sympathie

    Pierre Desnos, président

    Louis-Etienne Béchu chemine dans les forêts de l’Eternité
    26 janvier, par Pierre Desnos

    Louis-Etienne Béchu... ne prendra plus sa canne à manche de canard pour accomplir sa promenade quotidienne dans la forêt de Fausses-Reposes qu’il affectionnait tant. Le 30 septembre 2011, dans sa 90e année, il s’en est allé cheminer dans les forêts de l’Eternité.

    En partant, Louis-Etienne nous laisse plein de souvenirs chaleureux habités par son goût de l’action et son sens de l’instant. Ce jeune homme impénitent était en effet un complice de la vie qu’il respirait voluptueusement. C’était sa force et cette force il la communiquait, la partageait.

    Enthousiasme et générosité sont les mots qui siéent assurément le mieux à Louis-Etienne. Son engagement était entier et il mettait la même énergie à toutes les tâches : administrer l’association, rédiger son bulletin, faire des photocopies, écrire l’histoire des forêts, nettoyer les bois avec les enfants, organiser des sorties ou planter des arbres. Curieux de tout, Louis-Etienne était partout, derrière un bureau comme sur le terrain. Son engagement désintéressé s’est exprimé dans la diversité de sa cité. Il était administrateur de l’Association des Amis des forêts de Versailles et Fausses-Reposes, de l’Association des Riverains Etats-Unis Pershing et de l’Association des Amis de la Bibliothèque de Versailles.

    Louis-Etienne à Chevry en octobre 2008...parmi ses amis des forêts.

    Durant quinze années, j’ai eu le privilège de son amitié. Nous avons construit ensemble grâce à sa grande disponibilité et à son étonnante souplesse. Ce qui nous unissait ne taisait pas ce qui nous différenciait, nous en avions fait naturellement une richesse réciproque. Je lui en sais gré et le remercie de son rire immense qui résonne encore dans la belle forêt de Fausses-Reposes... où je me promène chaque jour.

    Pierre Desnos, président

    "L’arbre et la ville" : une conférence aux multiples résonances
    26 janvier, par Pierre Desnos

    La conférence qui s’est tenue le samedi 30 novembre 2019 dans la salle "La rotonde" 5 rue Royale à Versailles a été un franc succès. Elle n’a pas seulement attiré 80 personnes venues écouter et échanger avec les deux intervenants de référence : Michel Béal, directeur de l’agence Ile de France Ouest de l’Office National des Forêts, et Cathy Biass-Morin, directrice du service Espace Verts de la ville de Versailles, elle a aussi fait l’objet dans les jours qui ont suivi de nombreux commentaires et de multiples mises au point dans diverses associations versaillaises. Il faut dire que les exposés ont été riches et instructifs, révélateurs de l’état sanitaire inquiétant des arbres, qu’ils soient en forêt ou en ville, face aux évolutions du climat et de la société humaine.

    Après une courte introduction présentée par Anne Boisroux-Jay, présidente de l’association Versailles Environnement et Initiatives (VEI) et par Pierre Desnos, président de l’Association des Amis des forêts de Versailles et Fausses-Reposes (AAFVFR), Michel Béal a présenté l’approche forestière de la gestion des arbres en zone périurbaine puis Cathy Biass-Morin a détaillé l’état du parc arboré de Versailles et exposé les diverses approches utilisées pour faire face aux multiples menaces qui pèsent sur les arbres (urbanisme, incivilité ou maladies).

    PDF - 4 Mo

    Introduction

    PDF - 4 Mo

    Présentation de M. Michel Béal

    PDF - 5.6 Mo

    Présentation de Mme Cathy Biass-Morin

    Principaux enseignements à retenir.

    Du fait du réchauffement climatique, du commerce mondialisé et de la mobilité générale des personnes et des services, les maladies des arbres sont plus nombreuses et plus rapides à se propager depuis quelques années. C’est vrai notamment pour le chancre coloré du platane qui vient d’atteindre l’Ile-de-France, et qui menace donc aussi Versailles. C’est vrai pour le phellin du chêne qui est de plus en plus virulent, c’est aussi vrai pour la maladie de l’encre qui attaque surtout les marronniers (la forêt de Versailles commence à être fortement touchée, la forêt de Montmorency a perdu récemment la moitié de ses arbres en raison de cette maladie), c’est encore vrai pour la chalarose du frêne et d’une manière générale pour tous les champignons lignivores (mérule, polypore ou armillaire) qui attaquent parfois l’arbre de l’intérieur et le rongent sans que cela ne se voit si ce n’est par des houpiers dégarnis et par des branches qui tombent sans raison apparente. Pour les particuliers ou les résidences en ville, si de tels symptômes se déclarent, il faut évidemment abattre les arbres concernés et souvent leurs voisins de la même espèce et les remplacer par d’autres essences (et/ou d’autres souches génétiques) après avoir fait expertiser les victimes par des spécialistes. Il ne faut pas oublier de signaler ces cas au service des Espaces verts de la ville afin qu’une vigilance soit assurée en périphérie et pour éviter qu’il y ait propagation. Dernière remarque : jusqu’à présent, il n’y pas de véritable traitement pour la plupart de ces maladies. La seule solution pour ne pas être trop exposé consiste à varier les essences, à veiller à un écosystème sain pour les arbres (pas de tassement du sol, pas de chocs ou de blessures, pas d’élagage trop sévère). D’une manière plus générale, pour assurer la pérennité des espaces boisés ou arborés, il faut renouveler les arbres, que ce soit en forêt ou en ville.

    Ginette Chaudat nous a quitté
    25 janvier, par Pierre Desnos

    Notre amie Ginette Chaudat s’est en allée doucement le 28 novembre 2019 après avoir longtemps lutté avec courage et dignité contre la maladie.

    "L’inégalité du combat contre la maladie a fini par avoir raison de ses dernières forces, alors que pendant des années de combat, jamais elle ne s’est plainte ni n’a cédé au découragement. Il aura donc fallu qu’une affection sournoise se joigne à son Parkinson pour venir à bout de sa résistance courageuse et digne."

    Les Amis des forêts qui l’ont cotoyée pendant plus de vingt ans garderont d’elle le souvenir d’un femme engagée et passionnée. Que ce soit comme conseillère municipale de Buc ou comme vice-présidente de notre association pendant près d’une décennie, elle a vécu avec conviction et détermination. Nous garderons d’elle le souvenir d’une femme au caractère franc et direct, à la fidélité constante à ses amis et à ses engagements.

    Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille, à tous ses proches et à son compagnon Michel, à qui nous transmettons toutes nos amitiés

    Pierre Desnos, président

    AS.RI.EU.PE. (Versailles)
    1er décembre 2019, par Pierre Desnos

    L’Association des RIverains Etats-Unis Pershing (AS.RI.EU.PE.)
    est depuis de nombreuses années l’un de nos partenaires
    pour les randonnées-découverte
    dans la forêt de Fausses-Reposes.
    Nous vous en recommandons chaudement la lecture :
    lien www.asrieupe.org